dimanche 11 mai 2014

II. Ubuntu/Debian: Installation et configuration d'un Server LAMP - Suite et Fin

III. Quelques messages d'erreur


1. Problème d'identification du nom de domaine

 

AH00558: apache2: Could not reliably determine the server's fully qualified domain name, using 127.0.1.1. Set the 'ServerName' directive globally to suppress this message


Ceci n'est pas message d'erreur, mais juste un message d'avertisement qui nous dit qu'Apache ne peut pas identifier le nom de domaine du server.

Pour y remedier, ajouter 'ServerName localhost' en fin de texte dans le fichier de configuration de Apache /etc/apache2/apache2.conf




Notez bien que l'on peut retrouver les messages d'erreur du serveur Apache dans les logs, /var/log/apache2/error.log

Sources:
Could not reliably determine the server's fully qualified domain name, using 127.0.1.1 for ServerName
Recent Apache2 update broke virtual host and New Error on restart or starting

2. Problème de configuration de phpMyAdmin avec Apache

The requested URL /phpmyadmin was not found on this server.



C'est tout a fait normal vu que je n'ai choisi aucun serveur associé à phpmyadmin lors de l'installation de ce dernier. Reconfigurons donc phpmyadmin.

sudo dpkg-reconfigure phpmyadmin





Une autre option, si on ne souhaite pas reconfigurer phpmyadmin, serait d'ajouter 'Include /etc/phpmyadmin/apache.conf' a la fin du fichier /etc/apache2/apache2.conf

Sources:
Localhost or phpMyAdmin not found on server: How to fix?
phpmyadmin is not working after I installed it

3. Accès à phpMyAdmin sans mot de passe

Login without a password is forbidden by configuration




Et oui, je fais mon rebel, puisqu'il le faut de temps en temps pour ne pas s'ennuyer .. ce serveur n'est utilise qu'en local, pour m'entrainer au language php, donc je me suis permis de ne pas mettre de mot de passe pour acceder a phpmyadmin, ce qui est fortement deconseille.

Pour se connecter dans phpmyadmin sans mot de passe, il suffit d'editer le fichier

/etc/phpmyadmin/config.inc.php

Puis de decommenter la ligne '$cfg['Servers'][$i]['AllowNoPassword'] = TRUE;'



Source;
How to login without password in phpMyAdmin


VI. Notes supplementaires

1. Afficher les erreurs php


Ce qui serait intéressant, lorsqu'on commence à programmer en PHP, c'est d'avoir les messages d'erreur qui s'affiche dans le navigateur. Pour ce faire, il faut editer le fichier /etch/php5/apache2, et de modifier la valeur comme suit: 'display_errors = On'.




Encore une fois, ceci est une machine pour faire des tests, et qu'il est recommande de garder l'option en 'display_errors = Off'.

Pour afficher les messages d'erreur avec un server MAMP (dans LAMP, il n'y a aucun message d'erreur qui s'affiche, de ce fait j'ai choisi l'option ci-dessus), il suffit d'ajouter le code ci-dessous sur chacune des pages php:

// Afficher les erreurs à l'écran
ini_set('display_errors', 1);
// Enregistrer les erreurs dans un fichier de log
ini_set('log_errors', 1);
// Nom du fichier qui enregistre les logs (attention aux droits à l'écriture)
ini_set('error_log', dirname(__file__) . '/log_error_php.txt');
// Afficher les erreurs et les avertissements
error_reporting(e_all);





Source:
Afficher les erreurs PHP


2. Edition des éléments d'une table dans MySQL


Voici les deux types de messages que j'ai rencontrés:


Ou encore:



Pour y remedier, il faut editer 'Columns', cliquer sur 'primary' (en general, c'est au niveau du champs qui s'auto-incremente), puis de valider par 'OK'.



Et voila, tout devrait etre bon maintenant.



Source:
Scripting Help>phpMyAdmin
mySQL (phpMyAdmin) error : This table does not contain a unique column
This table does not contain a unique column.

3. MOOC: Massive Open Online Curses

Pour cloturer cette documentation, voici une petite Liste de MOOCs pour suivre des cours de HTML5, CSS, PHP, JavaScript, etc. Il y en a d'autre sur internet en faisant des petites recherches.

Apprenez à créer votre site web avec HTML5 / CSS3
Concevez votre site web avec PHP et MySQL
Introduction à HTML5 - Animations et jeux

I. Ubuntu/Debian: Installation et configuration d'un Server LAMP

Avant de commencer cet article, je tiens a preciser que j'ai installe ce server LAMP dans le but de pouvoir suivre les cours sur le language PHP. Les manipulations ci-dessous sont des manipulations basiques pour Ubuntu 13.10 et 14.04, et non optimise pour un server en production.

I. Preparation du server LAMP


On va commencer par installer tout betement les paquets necessaire au server LAMP (Linux, Apache, MySQL and PHP):

sudo apt-get install apache2 php5 mysql-server libapache2-mod-php5 php5-mysql

Puis configurer le répertoire de travail. (Je reprends ici toutes les manipulation proposees dans la documentation de Ubuntu, mais en y rajoutant ma petite touche personne avec mes preferences.)


1. Protection de /var/www/html


sudo vim /etc/apache2/sites-available/000-default.conf
Rajouter en dessous de la ligne DocumentRoot /var/www/html (pour autoriser uniquement les machines avec une adresse IP du type 127.0.0.1 ou 192.168.1.0, à acceder aux dossier dans /var/www/html).

<Directory /var/www/html>
   Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
   AllowOverride None
   <RequireAny>
     Require ip 127.0.0.1
     Require ip 192.168.1
   </RequireAny>
 </Directory>



2. Création des répertoires de travail


sudo mkdir -p /media/www-dev/{public,private}


3. Donner les droits utilisateur aux répertoires de travail


sudo chown -R $USER:users /media/www-dev


4. Configuration d'alias dans Apache



Éditez en super utilisateur le fichier : /etc/apache2/sites-available/000-default.conf afin d'y ajouter en dessous de la ligne DocumentRoot /var/www/html

## ZONE PUBLIQUE
Alias /public /media/www-dev/public
<Directory /media/www-dev/public>
    Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
    AllowOverride All
    Require all granted
</Directory>

## ZONE PRIVEE
Alias /private /media/www-dev/private
<Directory /media/www-dev/private>
    Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
    AllowOverride All
    <RequireAny>
        Require ip 127.0.0.1
        Require ip 192.168.1
        Require host .w3.org
    </RequireAny>
</Directory>
 

5. Ajout de liens symboliques


sudo ln -s /media/www-dev/public /var/www/html/public
sudo ln -s /media/www-dev/private /var/www/html/private
sudo rm /var/www/html/index.html

Note: pour supprimer un lien symbolique,

rm /dossier/nom_symbolique




6. Finalisation


sudo /etc/init.d/apache2 reload

ou sinon,  /etc/init.d/apache2 force-reload


II. Verification et test sur les differents serveurs


Verifions maintenant que tout fonctionne comme il faut:

1. Test du serveur Apache:


http://localhost/




2. Test du serveur PHP


sudo echo "<?php phpinfo(); ?>" >> /var/www/html/testphp.php

Voici ce que nous renvoie la page localhost/test.php


Source:
Wiki debian.org - LAMP, Linux Apache MySQL PHP


3.Test du serveur MySQL:


mysql -u root -p



Si vous n'avez pas mis de mot de passe, c'est le moment de le faire.

mysql> SET PASSWORD FOR 'root'@'localhost' = PASSWORD('votre_nouveau_mot_de_passe');

Redemarrer le server Apache:
sudo /etc/init.d/apache2 restart

mysql> show databases;
+--------------------+
| Database           |
+--------------------+
| information_schema |
| mysql              |
| performance_schema |
| test               |
+--------------------+
4 rows in set (0.49 sec)

mysql> use test;
Database changed
mysql> show tables;
Empty set (0.00 sec)

mysql> use mysql;
Reading table information for completion of table and column names
You can turn off this feature to get a quicker startup with -A

Database changed
mysql> show tables;
+---------------------------+
| Tables_in_mysql           |
+---------------------------+
| columns_priv              |
| db                        |
| event                     |
| func                      |
| general_log               |
| help_category             |
| help_keyword              |
| help_relation             |
| help_topic                |
| host                      |
| ndb_binlog_index          |
| plugin                    |
| proc                      |
| procs_priv                |
| proxies_priv              |
| servers                   |
| slow_log                  |
| tables_priv               |
| time_zone                 |
| time_zone_leap_second     |
| time_zone_name            |
| time_zone_transition      |
| time_zone_transition_type |
| user                      |
+---------------------------+
24 rows in set (0.00 sec)

mysql> quit
Bye
malagasy@ubuntu:~/Temp$


Source:
Building a LAMP Server
Installing LAMP (Linux, Apache, MySQL and PHP) On Linux Mint
MySQL: Testing a MySQL Installation


4. Installation de l’interface de gestion de MySQL


Je vous propose ensuite l'installation de phpmyadmin, vu que jongler avec les lignes de commande n'est pas tres pratique - en tout cas, pour moi.

sudo apt-get install phpmyadmin





5. Racourci vers le dossier de travail


Une fois que tout est bon, vous pouvez ajouter le dossier /media/www-dev comme dans les marques pages de votre navigateur de dossier.



Et voila, le serveur LAMP est  prêt et est fonctionnel.

Source:
Installing Apache2 With PHP5 And MySQL Support On Ubuntu 13.04 (LAMP)

samedi 21 décembre 2013

LFS: Linux From Scratch

Avant de commencer, je vous recommande de voir la presentation ci-dessous.



Pour la suite, je vous propose de vous aidez de support videos, il y en a pas mal sur internet comme ici par exemple, surtout si vous ne vous sentez pas a l'aise dans les manipulation a faire.

Honètement, il n'y a rien à rajouter par rapport à ce qui est décrit dans la documentation quoique, la documentation en français est bien faite et bien traduite par la même occasion, mais il y a eu une ou deux passage où j'ai rencontré des approximations au niveau de la traduction qui peut rendre le texte incohérent parfois incompréhensible. Je vous recommande vivement de n'utiliser que le manuel officiel en anglais et de garder celui en français sous le coude au cas où.

Autre chose, tous les paquets à utiliser au cours des differents chapitres se trouvent ici. Il n'y a besoin d'aller les cherchers ailleurs. Cependant, vu que je vais créer mon système LFS à partir d'une machine virtuelle - VMware Workstation 9 (Pas taper .. :) ), il y a quelques recommandations, non cité dans le manuel, à suivre et que je vais vous partager plus bas.

Ma dernière recommandation serait: "FAITES DES SNAPSHOTS SANS MODERATION" tant que vous avez assez d'espace disque sur votre ordinateur!

Je ne vais pas citer tous les problemes que j'ai rencontré durant l'installation de LFS. Je vais juste me limiter aux trois points ci-dessous.

1. "File not found", apres avoir selectionne LFS 7.2 lors du boot.


Petite mise-au-point: Au niveau du chapitre Utilisez GRUB pour paramétrer le processus de démarrage, avec la version 2 du Grub, il n'y a pas besoin de créer le fichier de configuration grub.cfg  et encore moins d'écraser celui existant. Par contre, il vous faut revenir dans la console du système hôte à partir duquel vous allez créer votre LFS, Debian dans mon cas, puis de taper la commande

# update-grub

Cela mettra a jour la liste dans Grub, et de ce fait vous n'aurez pour le probleme de "File not found".

2. Système bloqué au niveau de "rest_init+0x60/0x60" lors du demarrage de LFS:



L'article ici  nous donne plus d'information sur ce qui se passe:
-----------------------------------------------------
CPU: 0 PID: 1 Comm: swapper/0 Not tainted 3.10.10 #1
Hardware name: VMware, Inc. VMware Virtual Platform/440BX Desktop Reference Platform, BIOS 6.00 07/02/2012

!---------sortie tronquee----------!

ret_from_kernel_thread+Ox1b/0x28
? rest_init+0x60/0x60
------------------------------------------------------
Apparement il y a un probleme de driver vmware, et plus precisement c'est un probleme avec le disque dur virtuel en SCSI qui est configure avec LSI Logic comme recommande par VMware.

 Pour resoudre ce probleme ainsi que d'autres problèmes liés à la virtualisation, on doit passer par une recompilation du noyau. Mais avant cela, configurez le fichier .config comme suit:










3. "Starting system log daemon" fail



Cà y est, on y est presque. Le systeme sysklogd doit etre recompilé et tout devrait rentrer dans l'ordre.

Pour le problème d'interface eth0, il 'ny a pas besoin de configurer l'interface réseau comme decrit ici, cela vous evitera d'avoir un probleme avec le fichier "70-persistent-net.rules" inexistant.

Et pour fini, le seul compte qui existe est celui de Root. N'oubliez pas de personaliser le mot de passe.


Et voila, j'espère que ce retour d'expérience vous est utile. Bonne chance pour la suite.

Note1:

J'ai installé Debian 32 bits comme recommandé dans le manuel, sur un disque de 13Go dont 11Go pour /, 1Go pour /home et 850Mo pour le Swap. (Je ferai d'autres tests avec une architecture 64bits Debian et kFreeBSD).

Pour LFS , j'ai choisi de l'installer sur un disque dur à part, de 10Go.

Notez que la partition /boot (150 MB) est une partition a part et qui sera commune aux deux systèmes d'exploitation.


Note2:

Les commandes pour se connecter en mode chroot sont a noter sur un sticky, vous en aurez souvent besoin pour aller jusqu'au bout du manuel, mon petit doigt me le dit.

Montez les differentes partitions:
echo $LFS
export LFS=/mnt/lfs

mount -v -t ext4 /dev/sdb1 $LFS

mount -v --bind /dev $LFS/dev

mount -vt devpts devpts $LFS/dev/pts -o gid=5,mode=620
mount -vt proc proc $LFS/proc
mount -vt sysfs sysfs $LFS/sys

if [ -h $LFS/dev/shm ]; then
  link=$(readlink $LFS/dev/shm)
  mkdir -p $LFS/$link
  mount -vt tmpfs shm $LFS/$link
  unset link
else
  mount -vt tmpfs shm $LFS/dev/shm
fi
A partir du chapitre 6.66 et jusqu'a la fin du manuel, se connecter en mode chroot:
chroot "$LFS" /usr/bin/env -i \
    HOME=/root TERM="$TERM" PS1='\u:\w\$ ' \
    PATH=/bin:/usr/bin:/sbin:/usr/sbin \
    /bin/bash --login 

Demontez les differentes partitions avant de redemarrer le systeme:
umount -v $LFS/dev/pts

if [ -h $LFS/dev/shm ]; then
  link=$(readlink $LFS/dev/shm)
  umount -v $LFS/$link
  unset link
else
  umount -v $LFS/dev/shm
fi

umount -v $LFS/dev
umount -v $LFS/proc
umount -v $LFS/sys


umount -v $LFS

shutdown -r now

Note3:

Ce n'est pas de la moindre importance, mais on connaît ou on ne connaît pas. Voici les commandes à connaître pour décompresser les différents types de fichiers:

ZIP:                  unzip archive_name.zip
TAR:                 tar -xvf archive_name.tar
TAR.GZ/TGZ: tar -zxvf archive_name.tar.gz
TAR.BZ2:         tar -jxvf archive_name.tar.bz2
 XZ:                   tar -Jxvf archive_name.xz



lundi 21 octobre 2013

Linux: Monter un nouveau disque dur

Et oui, il faut un debut a tout. Comme je n'ai jamais  eu l'occasion d'ajouter un nouveau disque dur sur mes ordinateurs, je ne me suis pas interesse a cette fonctionnalitee jusqu'a present. Et ben, depuis mon interret pour Linux From Scratch, j'avoue que je risquerai de decouvrir plus de choses qui me seraient utile dans ma vie linuxienne.

I. Ajout d'un nouveau disque dur/d'une nouvelle partition


Verifier que votre nouveau disque est reconnu par l'OS.
root@debianlfs:~# fdisk -l

Disk /dev/sda: 21.5 GB, 21474836480 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 2610 cylinders, total 41943040 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x000ad7c0

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1   *        2048    40136703    20067328   83  Linux
/dev/sda2        40138750    41940991      901121    5  Extended
/dev/sda5        40138752    41940991      901120   82  Linux swap / Solaris

Disk /dev/sdb: 10.7 GB, 10737418240 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 1305 cylinders, total 20971520 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x00000000

Disk /dev/sdb doesn't contain a valid partition table
root@debianlfs:~#

Le disque /dev/sdb n'a pas de partition, comme indique ci-dessus. Nous allons donc lui en creer un. Moi j'ai choisi fdisk pour le faire, sinon vous pouvez trouver une methode un peu plus graphique avec cfdisk ici.

root@debianlfs:~# fdisk /dev/sdb
Device contains neither a valid DOS partition table, nor Sun, SGI or OSF disklabel
Building a new DOS disklabel with disk identifier 0x0696187e.
Changes will remain in memory only, until you decide to write them.
After that, of course, the previous content won't be recoverable.

Warning: invalid flag 0x0000 of partition table 4 will be corrected by w(rite)
Command (m for help): m
Command action
   a   toggle a bootable flag
   b   edit bsd disklabel
   c   toggle the dos compatibility flag
   d   delete a partition
   l   list known partition types
   m   print this menu
   n   add a new partition
   o   create a new empty DOS partition table
   p   print the partition table
   q   quit without saving changes
   s   create a new empty Sun disklabel
   t   change a partition's system id
   u   change display/entry units
   v   verify the partition table
   w   write table to disk and exit
   x   extra functionality (experts only)


Command (m for help): p

Disk /dev/sdb: 10.7 GB, 10737418240 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 1305 cylinders, total 20971520 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x0696187e

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System

Command (m for help): n
Partition type:
   p   primary (0 primary, 0 extended, 4 free)
   e   extended
Select (default p): p
Partition number (1-4, default 1):
First sector (2048-20971519, default 2048):
Using default value 2048
Last sector, +sectors or +size{K,M,G} (2048-20971519, default 20971519):
Using default value 20971519

Command (m for help): p

Disk /dev/sdb: 10.7 GB, 10737418240 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 1305 cylinders, total 20971520 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x0696187e

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdb1            2048    20971519    10484736   83  Linux

Command (m for help): w
The partition table has been altered!

Calling ioctl() to re-read partition table.
Syncing disks.
root@debianlfs:~#

Lister la table de partition:

root@debianlfs:~# cat /proc/partitions
major minor  #blocks  name

   8        0   20971520 sda
   8        1   20067328 sda1
   8        2          1 sda2
   8        5     901120 sda5
   8       16   10485760 sdb
   8       17   10484736 sdb1
root@debianlfs:~#

root@debianlfs:~# fdisk -l

Disk /dev/sda: 21.5 GB, 21474836480 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 2610 cylinders, total 41943040 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x000ad7c0

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1   *        2048    40136703    20067328   83  Linux
/dev/sda2        40138750    41940991      901121    5  Extended
/dev/sda5        40138752    41940991      901120   82  Linux swap / Solaris

Disk /dev/sdb: 10.7 GB, 10737418240 bytes
107 heads, 17 sectors/track, 11529 cylinders, total 20971520 sectors
Units = sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disk identifier: 0x0696187e

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdb1            2048    20971519    10484736   83  Linux
root@debianlfs:~#


II. Creer un systeme de fichiers sur la partition

root@debianlfs:~# mkfs -v -t ext4 /dev/sdb1
mke2fs 1.42.5 (29-Jul-2012)
fs_types for mke2fs.conf resolution: 'ext4'
Filesystem label=
OS type: Linux
Block size=4096 (log=2)
Fragment size=4096 (log=2)
Stride=0 blocks, Stripe width=0 blocks
655360 inodes, 2621184 blocks
131059 blocks (5.00%) reserved for the super user
First data block=0
Maximum filesystem blocks=2684354560
80 block groups
32768 blocks per group, 32768 fragments per group
8192 inodes per group
Superblock backups stored on blocks:
    32768, 98304, 163840, 229376, 294912, 819200, 884736, 1605632

Allocating group tables: done                           
Writing inode tables: done                           
Creating journal (32768 blocks): done
Writing superblocks and filesystem accounting information: done

root@debianlfs:~#


III. Monter la nouvelle partition


A partir d'ici, il faut choisir son point de montage. Le mien est celui propose par le livre Linux From Scratch, qui est: /mnt/lfs avec comme format de fichier l'EXT4.
root@debianlfs:~# export LFS=/mnt/lfs

root@debianlfs:~# mkdir -pv $LFS
mkdir: created directory `/mnt/lfs'

root@debianlfs:~# mount -v -t ext4 /dev/sdb1 $LFS
/dev/sdb1 on /mnt/lfs type ext4 (rw)
root@debianlfs:~#

Verifier ensuite les droits sur la nouvelle partition.
root@debianlfs:~# mount
sysfs on /sys type sysfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
proc on /proc type proc (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
udev on /dev type devtmpfs (rw,relatime,size=10240k,nr_inodes=63178,mode=755)
devpts on /dev/pts type devpts (rw,nosuid,noexec,relatime,gid=5,mode=620,ptmxmode=000)
tmpfs on /run type tmpfs (rw,nosuid,noexec,relatime,size=51464k,mode=755)
/dev/disk/by-uuid/e78f726f-6437-4922-8d4c-d04539056d39 on / type ext3 (rw,relatime,errors=remount-ro,data=ordered)
tmpfs on /run/lock type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=5120k)
tmpfs on /run/shm type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=283140k)
fusectl on /sys/fs/fuse/connections type fusectl (rw,relatime)
vmware-vmblock on /run/vmblock-fuse type fuse.vmware-vmblock (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=0,group_id=0,default_permissions,allow_other)
/dev/sdb1 on /mnt/lfs type ext4 (rw,relatime,barrier=1,data=ordered)
root@debianlfs:~#

Si les droits sur la nouvelle partitions sont trop restrictifs (nosuid, nodev et/ou noatime), cette partition doit etre remontee.


Source:

Ajouter un nouveau disque dur sous linux
Linux from Scratch: Preparing a new partition

jeudi 29 août 2013

Debian: Probleme de son sur le PowerMac G5

En lancant MPlayer, le message ci-dessous s'affiche a l'ecran.


Avec VLC,




J'ai commence par ajouter le paquet "pulseaudio" a partir de synaptic (ou encore, en ligne de commande, aptitude install pulseaudio), puis de voir ce que ca va donner.

 En faisant quelques recherches, le probleme de son sur les PowerMacs est apparement un bug qui n'a pas encore ete corrige. Pour ce faire, ajouter les module des noyaux snd-aoa puis de mettre en commentaires le contenu du fichier /etc/modprobe.d/blacklist.local.conf.
root@debian:~# cat /etc/modules
apm_emu
loop
# snd-powermac
snd_aoa_i2sbus
snd_aoa_fabric_layout

# snd_aoa_codec_tas
snd_aoa_codec_onyx




root@debian:~# cat /etc/modprobe.d/blacklist.local.conf
# Local module settings
# Created by the Debian installer


# blacklist snd-aoa-codec-tas
# blacklist snd-aoa-fabric-layout
# blacklist snd-aoa-i2sbus
# blacklist snd-aoa-soundbus
# blacklist snd-aoa

Apres redemarrage de l'ordinateur, j'ai du son mais uniquement en sortie casque. Pour avoir le son au niveau des haut-parleurs internes, il faut verifier que toutes les sorties audio ne sont pas muettes.







Voici quelques informations supplementaires qui pourraient etre utile pour verifier les problemes de son.

$ dmesg |grep snd
[    8.726306] snd-powermac no longer handles any machines with a layout-id property in the device-tree, use snd-aoa.

$ dpkg -l | egrep "(asound|alsa|puls)"
ii  alsa-base                               1.0.25+3~deb7u1                    all          ALSA driver configuration files
ii  alsa-utils                              1.0.25-4                           powerpc      Utilities for configuring and using ALSA
ii  gstreamer0.10-alsa:powerpc              0.10.36-1.1                        powerpc      GStreamer plugin for ALSA
ii  gstreamer0.10-pulseaudio:powerpc        0.10.31-3+nmu1                     powerpc      GStreamer plugin for PulseAudio
ii  liballegro4.4-plugin-alsa:powerpc       2:4.4.2-2.1                        powerpc      ALSA audio plugin for the Allegro library
ii  libasound2:powerpc                      1.0.25-4                           powerpc      shared library for ALSA applications
ii  libasound2-dev:powerpc                  1.0.25-4                           powerpc      shared library for ALSA applications -- development files
ii  libasound2-plugins:powerpc              1.0.25-2                           powerpc      ALSA library additional plugins
ii  libpulse-mainloop-glib0:powerpc         2.0-6.1                            powerpc      PulseAudio client libraries (glib support)
ii  libpulse0:powerpc                       2.0-6.1                            powerpc      PulseAudio client libraries
ii  pulseaudio                              2.0-6.1                            powerpc      PulseAudio sound server
ii  pulseaudio-module-x11                   2.0-6.1
                           powerpc      X11 module for PulseAudio sound server
ii  pulseaudio-utils                        2.0-6.1                            powerpc      Command line tools for the PulseAudio sound server
ii  vlc-plugin-pulse                        2.0.3-5                            powerpc      PulseAudio plugin for VLC


$ lsmod | grep snd
snd_seq_dummy           5103  0
snd_powermac           71361  0
snd_pcm                95682  1 snd_powermac
snd_seq                65657  1 snd_seq_dummy
snd_seq_device          9150  2 snd_seq,snd_seq_dummy
snd_timer              26796  2 snd_seq,snd_pcm
snd                    79176  5 snd_timer,snd_seq_device,snd_seq,snd_pcm,snd_powermac
soundcore               9627  1 snd
snd_page_alloc          9833  1 snd_pcm


$ cat /proc/asound/cards
--- no soundcards ---

$ aplay -l
aplay: device_list:252: no soundcards found...

$ id
uid=1000(malagasy) gid=1000(malagasy) groups=1000(malagasy),24(cdrom),25(floppy),29(audio),30(dip),44(video),46(plugdev),104(scanner),109(bluetooth),110(netdev)
$ amixer
Simple mixer control 'Master',0
  Capabilities: pvolume pswitch pswitch-joined penum
  Playback channels: Front Left - Front Right
  Limits: Playback 0 - 65536
  Mono:
  Front Left: Playback 65536 [100%] [on]
  Front Right: Playback 65536 [100%] [on]
Simple mixer control 'Capture',0
  Capabilities: cvolume cswitch cswitch-joined penum
  Capture channels: Front Left - Front Right
  Limits: Capture 0 - 65536
  Front Left: Capture 65536 [100%] [on]
  Front Right: Capture 65536 [100%] [on]


$ cat /proc/asound/cards
 0 [SoundByLayout  ]: AppleOnbdAudio - SoundByLayout
                      SoundByLayout


$ cat /proc/asound/version
Advanced Linux Sound Architecture Driver Version 1.0.24.



Source:

Debian Bug report logs - #650588

mardi 9 juillet 2013

Debian: Aquisition d'un PowerMac G5 - Installation de Debian Wheezy

L'installation de la version 7.10 de Debian m'a permit de suprimer definitivement l'OS d'origine, Mac OS X 10.5.8 aka Leopard. Je tiens a preciser que l'installation s'est deroulee sans probleme avec cette version, par contre j'ai du m'arracher les cheveux pour installer la version 6.





Pour l'installation, il suffit de recuperer la derniere version stable de Debian - je n'ai pas pu installer la version Testing probablement parque que je n'ai pas trop pris le temps de comprendre pourquoi ca ne marchait pas )).

Au lancement du CDrom, j'ai choisi l'option

boot: expert desktop=xfce


Une fois l'installation terminee, au demarage il faut taper:

boot: Linux video=DVI-I-1:d video=DVI-I-2:1280x1024@60 video=TV-1:d


Pour l'affichage, si je rajoute l'option de profondeur de couleur "-24" dans 1280x1024@60:-24 ou 1280x1024-4@60, j'ai une grosse bande transparente en bas de l'ecran et qui occupe pratiquement le tiers de mon ecran.






Voila ce qu'il en est de l'installation sur un G5. Avant d'eteindre votre machine, et surtout afin d'eviter de retapper la commande ci-dessus, mettez a jour le fichier /etc/yaboot.conf avec  les informations suivantes:

image=/boot/vmlinux
label=Linux
read-only
initrd=/boot/initrd.img

#append "quiet splash"
append="video=DVI-I-1:d video=DVI-I-2:1280x1024@60 video=TV-1:d"


Taper ensuite la commande "ybin -v" en tant que root, puis redemarrer l'ordinateur.


J'ai note un bug qui fait que, les fenetres que j'ouvrent ne se rafraichissent pas (pour une page web, seuls les quelques premieres lignes qui s'affichent; il faut cliquer sur le bouton raffraichir pour pouvoir voir les informations en bas de la page). La parade que j'ai trouve, c'est de modifier l'affichage de l'ecran, de la valider, puis de revenir a l'affichage qu'on souhaite avoir. C'est penible, mais s'il y a une autre solution, je suis preneur.


Pour finir, voici quelques informations concernant la machine:

Hardware Overview:

Model Name: PowerMac G5
Model Identifier: PowerMac 7,3
Processor Name: PowerPC G5 (2.2)
Processor Speed: 2 GHz
Number Of CPUs: 2
L2 Cache (per CPU): 512 KB
Memory: 8 GB
Bus Speed: 1 GHz
Boot ROM Version: 5.1.8f7

Model introduced: 2004
Model Code: g5_june_04
 
DIMM:

Type: DDR SDRAM
Speed: PC3200U-30330


Je rajoute quelques commandes qui pourraient etre utile pour un futur troubleshoot:

$ lspci | grep VGA
0000:f0:10.0 VGA compatible controller: NVIDIA Corporation NV34 [GeForce FX 5200 Ultra] (rev a1)

< $ cat /proc/cpuinfo
processor    : 0
cpu        : PPC970, altivec supported
clock        : 2000.000000MHz
revision    : 2.2 (pvr 0039 0202)

processor    : 1
cpu        : PPC970, altivec supported
clock        : 2000.000000MHz
revision    : 2.2 (pvr 0039 0202)

timebase    : 33333333
platform    : PowerMac
model        : PowerMac7,3
machine        : PowerMac7,3
motherboard    : PowerMac7,3 MacRISC4 Power Macintosh
detected as    : 336 (PowerMac G5)
pmac flags    : 00000000
L2 cache    : 512K unified
pmac-generation    : NewWorld



$ cat /proc/meminfo
MemTotal:        8100620 kB
MemFree:         7520456 kB
Buffers:           33072 kB
Cached:           213292 kB
SwapCached:            0 kB



# cat /var/log/dmesg

Bonne chance et bon courage a tous les amoureux des PowerPC et a ceux qui ne veulent pas laisser mourrir ces machines, pour l'installation de votre distribution linux favorite dessus.


Source:

[PPC] PowerMac7,2 G5 NVIDIA GeForce FX 5200 Ultra framebuffer working Ubuntu 12.04
Solved -Newbie PowerMac G5 - display sleeps on boot

mardi 18 juin 2013

VMware Tools: The path "" is not a valid path - MAJ pour Ubuntu 13.04

Ceci est une mise a jour de mon fil datant du 29 dec 2012, qui ne marche plus avec la version 13.04 d'Ubuntu. J'ai fait quelques recherches sur le net, et la solution qui me convient le mieux est:

cd /lib/modules/$(uname -r)/build/include/linux
sudo ln -s ../generated/utsrelease.h
sudo ln -s ../generated/autoconf.h
sudo ln -s ../generated/uapi/linux/version.h 

Note
Il est a note que le drag-and-drop a l'air de fonctionner correctement pour l'echange de fichiers a partir d'un bureau windows (7, je n'ai pas verifie pour les autres versions) et linux (ubuntu dans mon cas).


Source
Installing VMWare tools on Ubuntu 13.04